Définition de l'ostéopathie

 

Une thérapie manuelle et naturelle :

           L'ostéopathie est une méthode de soins manuels qui s'emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l'ensemble des structures composant le corps humain. Elle est fondée sur la capacité du corps à s'autoéquilibrer et sur une connaissance approfondie de l'anatomie et de la physiologie.

          La médecine ostéopathique part du principe que si nos systèmes articulaires, musculaires, osseux et organiques sont équilibrés, nous avons toutes les chances d'être en bonne santé. Toute perte de mobilité de ces systèmes peut provoquer un déséquilibre de l'état de santé. L'ostéopathe va donc traiter non seulement la partie atteinte, mais agir également sur l'équilibre de l'ensemble du corps. 

 

Retrouver la cause du problème :

          Après un interrogatoire et un examen approfondis des bilans radiologiques et biologiques du patient, l'ostéopathe va précisément déterminer les indications et contre-indications de sa thérapie.

          Grâce à des tests palpatoires spécifiques, l'ostéopathe recherche les zones qui présentent des restrictions de mouvements susceptibles d'altérer la santé du patient.

          Les mains de l'ostéopathe vont chercher, trouver et réharmoniser l'ensemble des structures perturbées, et ainsi agir à la source du problème. C'est pour cela que l'ostéopathe agit souvent à distance par rapport à la zone douloureuse.


La prévention, un gage de santé...

          Les traumatismes, anciens ou passés inaperçus, sont susceptibles de provoquer des séquelles douloureuses, même plusieurs années après. Il est par exemple fréquent de voir des personnes avec des douleurs cervicales ou des maux de têtes liés à un accident de voiture qui paraît lointain et anodin.

          Chacun est responsable de son capital santé qu'il peut préserver par un suivi ostéopathique régulier. Il est recommandé de consulter votre ostéopathe deux à trois fois par an, ce suivi permet d'éliminer les "bloquages" au fur et à mesure, avant que leurs accumulations ne provoquent de trop grands déséquilibres, entrainant les troubles physiologiques et les douleurs.

 

Ostéopathie et Sécurité du Patient

          Les ostéopathes ne sont pas des médecins et ne peuvent pas tout résoudre en se servant uniquement de leurs mains. Quand on lit les revues ou les magazines traitant de l’Ostéopathie, on ne peut être qu’émerveillé quand on voit tout ce que l’Ostéopathie est censée guérir. L’Ostéopathe sérieux et professionnel est formé pour reconnaître les pathologies qui ne dépendent pas de son ressort, et il n'hésitera pas à rediriger le patient vers un autre spécialiste plus adapté à sa pathologie.

          L’ostéopathie est une profession à part entière. Seul un exercice exclusif de l’ostéopathie peut garantir une sécurité et une compétence pour traiter un patient. De même qu’un maçon n’est pas un charpentier ou un électricien, il ne faut pas confondre un bricoleur qui touche un petit peu à tout et un professionnel du bâtiment qui est spécialisé dans une branche et ne s’en tient qu’à elle.  Iriez-vous voir un électricien pour vous faire la charpente ou un maçon pour vous faire la peinture du plafond ? Iriez-vous cherchez un entraineur de rugby pour vous entraîner au football ?. A priori non. Les deux touchent au ballon mais leur champ d’activité est totalement différent. 

            Ostéo ou kiné ?  Beaucoup de personnes confondent encore ces deux professions. L’ostéopathe et le kinésithérapeute ne font pas le même travail, et en aucun cas, on ne doit choisir entre l’un ou l’autre. Il ne s’agit pas de pratiques opposées (ou en concurrence) mais de pratiques complémentaires et toutes deux absolument nécessaires à la résolution de la plupart des traumatismes.
Les deux sont très différents :
          -  La kinésithérapie à une visée réparatrice (au cours des séances, on va réparer les ligaments lésés au cours d’une entorse par exemple), récupérer (les muscles perdus suite à une immobilisation par exemple) et rééduquer (travailler pour retrouver ses facultés de proprioception par exemple).
          -  L’ostéopathie à une visée libératrice, le travail va être de libérer l’articulation afin de lui permettre de retrouver l’amplitude maximale de ses mouvements.
Ces deux médecines doivent travailler ensemble et de manière synergique pour que le patient retrouve l’ensemble de ses possibilités.

N.b. : nous parlons ici du travail post-traumatique (entorse, luxation, etc.…), l’ostéopathie, agissant sur l’équilibre global du corps, a un champ d’application très large (troubles digestifs, vasculaires, fatigue, maux de tête, etc.…). Dans ces domaines là, l’ostéopathe travaille aussi avec d’autres professionnels de santé (médecins généralistes, spécialistes, nutritionnistes, psychothérapeutes, etc.…).


          La qualité d'un ostéopathe est garantie par son haut niveau de formation : six ans d'études à temps plein (pour les écoles les plus sérieuses). Ainsi, renseignez-vous toujours sur le nombre d'années d'études de votre thérapeute avant de prendre rendez-vous (beaucoup d'écoles délivrent un diplôme d'ostéopathe en trois ans, le niveau de sécurité des manipulations et du diagnostique ne pouvant être égal au niveau des écoles en six ans!).

          L’ostéopathe, avec humilité, doit agir pour le bienfait du patient en partenariat avec les autres professionnels de santé. Personne ne détient la vérité à lui tout seul. Tout ce qui est du domaine médical lui est exclu.
Un ostéopathe sérieux travaillera donc en partenariat avec les autres professionnels de santé : médecins, kinésithérapeutes, dentistes, spécialistes,... ceci afin de répondre de manière rapide et efficace aux problèmes des patients.